Intelligence artificielle: l’informatique au cœur de la révolution

5 Octobre 2018

6 min de lecture

Si les termes IA, Cloud, Smart Data et autres Edge Computing sont aujourd’hui dans toutes les bouches, nous ne sommes qu’au début de la révolution que ces technologies entraîneront dans nos vies personnelles comme professionnelles. Suite à son voyage client sur ce thème à HP Palo Alto, Stéphane Delaporte, Account General Manager HP France, nous donne la vision de HP, pionnier sur l’IA at the Edge.

Intelligence artificielle: l’informatique au cœur de la révolution (Desktop)

L’IA (intelligence artificielle) est sur toutes les lèvres. Pouvez-vous en donner une définition simple ?
L’IA est un ensemble de théories et de techniques mises en œuvre dans des programmes informatiques complexes qui a pour objectif de reproduire certains traits de l'intelligence humaine comme le raisonnement ou l’apprentissage. Le machine learning, et plus précisément, le deep learning sont à l’origine du développement exponentiel de l’IA que l’on vit actuellement.

 

Pourquoi l’IA explose aujourd’hui ?
L’IA existe depuis les années 60. On a d’abord essayé de comprendre l’intelligence humaine pour que la machine reproduise les mêmes schémas via des algorithmes. Aujourd’hui, c’est surtout l’énorme quantité de données à disposition que l’on combine à une approche similaire au fonctionnement du cerveau humain en les interprétant selon des schémas complexes. Si un octet de données équivalait à un grain de riz, toutes les données disponibles aujourd’hui représenteraient assez de riz pour remplir deux fois tous les océans de la terre. Toutes ces données permettent à la machine d’établir des modèles, d’apprendre seule, de créer ses propres algorithmes...

 

Quelles sont les grandes tendances ?
Je vois deux approches. La première concerne le big data. L’énorme quantité de données est stockée et mutualisée via le cloud ce qui permet à l’intelligence artificielle de se nourrir. Tous les grands acteurs investissent largement dans ce domaine, y compris HP.
L’autre approche s’articule autour de l’Edge computing. Cette fois-ci, l’intelligence et les données sont traitées et utilisées directement sur les lieux qui en ont besoin. L’IA at the Edge ne vient pas concurrencer l’IA dans le Cloud, il est complémentaire et apporte plus de sécurité et un traitement en temps-réel là où ça fait sens, par exemple la reconnaissance faciale vidéo dans une agence bancaire, un magasin, …
Notre monde vit une transformation digitale initialisée par les smartphones qui ont été les premiers appareils intelligents. Ils ont engendré une révolution dans nos quotidiens personnels comme professionnels. D’autres produits ont ensuite intégré de l’intelligence et ont eux aussi révolutionné nos habitudes. La bureautique, et notamment les notebooks et stations de travail HP, permet un accès à tout, à tout moment, quelques soient les conditions et en toute sécurité. A partir de là, l’IT applique son intelligence en local dans la machine. Les drones participent également à cette révolution portée par l’Edge en permettant de réinventer la vidéo, le reportage. Dernièrement, les enceintes intelligentes réinventent la maison, la rendent intelligente mais redéfinissent aussi le shopping. Dernier exemple en date, la voiture bientôt autonome qui changera totalement notre rapport aux transports, à la ville, à l’espace... Ces véhicules anticiperont nos déplacements et la circulation. L’Edge, c’est tout cela. Toute cette intelligence et ces données directement implémentés dans les produits pour plus d’agilité, de rapidité, de simplicité.

visuel 1.jpg

Quelle est la vision d’un monde avec IA pour HP ?

Dans notre vision, l’IA devient une commodité comme l’est aujourd’hui l’électricité. Elle est omniprésente, omnisciente sans que l’on ne s’en rende compte, sauf quand on ne l’a plus ! Il faut faire en sorte qu’elle soit transparente, confortable, qu’elle travaille en sous-main pour nous faciliter la vie et notre métier. Elle sera omniprésente au quotidien dans notre vie personnelle et professionnelle.

 

 Comment réagit le monde de l’entreprise face à l’IA ?
L’IA se démocratise largement au point de se développer rapidement, aussi bien dans les foyers (smartphones, PC et enceintes intelligentes) que dans presque tous les types de métiers. Les exemples fleurissent : camions et voitures 100% autonomes, le nouveau chapitre des Games of Thrones écrit par une application IA, deux bots de Facebook qui développent leur propre langage pour échanger entre eux de façon précise et rapide…
Aujourd’hui, toutes les entreprises s’intéressent à l’IA et ont déjà des projets en cours. Tout le monde sait qu’elle est incontournable. La question pour les entreprises est la suivante : j’ai accès à beaucoup de données et les utiliser me permettra de changer mon « business model » pour devenir plus efficace, plus compétitif et mieux servir mes clients. Mais comment faire ? Sachant que si je ne m’en sers pas, je risque rapidement de ne plus être compétitif. Car le défi est également de savoir suivre la transformation digitale, d’adapter son métier et son entreprise en fonction. La réinvention des parcours clients dans le monde professionnel est au cœur de toutes les réflexions. Ils s’appuient notamment sur l’IA et l’Edge pour fournir un meilleur service ou un meilleur produit en fonction de l’expérience acquise et des données recueillies, secteurs sur lesquels HP est un des principaux leaders dans le monde.

 

Est-ce que HP intègre déjà l’IA dans ses ordinateurs ?
HP est l’un des pionniers de l’IA dans les environnements bureautiques et micro-informatiques. Nous proposons ainsi des stations de travail optimisées pour l’IA et le machine learning. Elles permettent notamment le multitasking massif, la base d’une approche par l’IA. On les utilise par exemple dans le cadre de la reconnaissance vidéo. Dans un magasin, par exemple, un tel système pourra permettre de reconnaitre une personne, voir ce qu’elle met dans son chariot, faire l’addition et activer automatiquement le paiement à la sortie. Nous avons également un projet fonctionnel mais pas encore commercialisé d’analyse d’expressions faciales. Imaginez un client potentiel venu se renseigner dans un point de vente ou un guichet. Le système pourrait être en mesure de voir si le client est satisfait ou non de sa visite en analysant l’expression de son visage. Mieux, si ce client revient quelques jours plus tard, il sera reconnu. Le vendeur sera prévenu et pourra adopter une approche plus personnelle en reconnaissant la personne et en ayant un historique de son expérience.

Visuel 2.jpg

Comment fonctionnent vos services prédictifs ?
Dans nos offres DaaS (Device as a Service), les outils prédictifs HP comme APM (Application Performance Management) et SDS (Smart Device Services) embarquent de l’IA et s’appuient sur le machine learning. Ces systèmes permettent de savoir et d’analyser comment sont utilisés les produits et comment ils vieillissent. Le but est d’intervenir avant toute rupture de production (panne, obsolescence…). Ainsi le matériel ne tombe plus en panne et l’utilisateur n’est jamais perturbé dans son travail. On est capable d’anticiper une panne, de changer un composant préventivement, de savoir que tel composant utilisé dans telle circonstance ou environnement posera problème à tel moment. Mais même les composants matériels de nos notebooks utilisent l’IA, par exemple pour établir une barrière contre les intrusions malveillantes.

 

Quels services peut apporter le PC immersif HP Sprout en combinaison avec l’IA ?
Le HP Sprout est parfaitement adapté pour faire tourner des applications d’IA. Le secteur bancaire s’y intéresse particulièrement au travers d’applications métier verticales tirant pleinement partie de ses fonctionnalités. Prenons l’exemple d’une banque qui a installé en agence un Sprout. Si un client souhaite ouvrir un compte pour lui ou une autre personne, le Sprout va l’accompagner comme le ferait un conseiller. Le client va devoir remplir un formulaire. Après avoir identifié le client en lui demandant de poser à proximité du Sprout une pièce d’identité, l’IA va aller chercher toutes les informations nécessaires pour remplir le formulaire. Le client posera le formulaire devant le Sprout qui y projettera dans les bonnes cases les informations à renseigner. Le client n’aura plus qu’à recopier. Le tout est numérisé automatiquement et le compte est ouvert simplement et rapidement. Une autre banque en ligne a voulu répondre à la demande de certains clients en ouvrant une agence physique en libre-service. Celle-ci, ouverte 24 heures sur 24, n’emploie pas de conseillers mais est équipée de Sprout pour accompagner le client dans ses démarches en toute sécurité ! Le retour sur investissement de ce client a été instantané au point qu’il a ouvert depuis des agences sur tout son territoire national.

Visuel 3.jpg

Y a-t-il des projets, des expériences en cours… ?
HP est son client zéro et s’applique à lui-même ce qu’il recommande à ses clients. Cela concerne les outils de supports et de maintenance prédictive de nos propres flottes d’imprimantes et de PC. Nos clients bénéficient déjà de l’implantation d’IA dans nos produits avec l’auto-monitoring de nos imprimantes Entreprise, Indigo et 3D, nos ordinateurs, notre offre Pixel Intelligence, nos couches hardware sécuritaires… Nous utilisons d’ailleurs notre propre IA dans le cloud pour notre support. Elle permet de traiter les appels et d’agir plus rapidement.